L'Olympe des infortunes L'Olympe des infortunes

Pocket

Yasmina Khadra

L'Olympe des infortunes

ISBN: 9782266205290

26,00 TND

Entre le chaos de la ville et le silence de la mer, c'est un havre et une remise - le royaume des laissés-pour-compte.
Là règnent les oubliés volontaires, ceux qui fuient et chantent le bonheur d'être hors du monde : ivrognes, sans grades, clochards célestes... Ach le Borgne est poète, philosophe, musicien. Et Junior le Simplet l'accompagne, extatique. Ni anges ni démons, ces ...

Quantité
En Stock

Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, est né en 1955 dans le Sahara algérien. Écrivain de langue française, son œuvre est connue et saluée dans le monde entier. La trilogie Les Hirondelles de Kaboul, L'attentat et Les Sirènes de Bagdad, consacrée au conflit entre Orient et Occident, a largement contribué à la renommée de cet auteur majeur. Ce que le jour doit à la nuit a été élu Meilleur livre de l'année 2008 par la rédaction du magazine Lire, et a reçu le Prix France Télévisions 2008 et le Prix des lecteurs de Corse. L'attentat est actuellement en cours d'adaptation cinématographique aux États-Unis. Les Hirondelles de Kaboul sera bientôt porté à l'écran par le cinéma français. Ce que le jour doit à la nuit sera réalisé par Alexandre Arcady.

Retrouvez l'auteur sur www.yasmina-khadra.com

" Derrière l'intrigue simple de ce petit conte philosophique, l'ancien officier de l'armée algérienne reprend ses thèmes fétiches - fraternité, souffrance de l'humiliation, culpabilité, obscurantisme - pour servir un récit touchant et profondément humaniste. " Direct Soir

" (...) une fable incandescente et rugueuse sur le monde qui nous entoure. " Pierre Vavasseur - Le Parisien / Aujourd'hui en France

Auteur
Yasmina Khadra
Audience
Tous publics.
Editeur
Pocket
Langue
français
Nombre de pages
192
Date de parution
2011
Etat de disponibilité
Disponible

Yasmina Khadra

Yasmina Khadra est le pseudonyme de l'écrivain algérien Mohammed Moulessehoul. Son père, officier de l'ALN blessé en 1958, veut faire de lui un soldat en l'envoyant dès l'âge de neuf ans dans un lycée militaire, où il fait toutes ses études avant de servir comme officier dans l'armée algérienne pendant 36 ans. Durant la période sombre de la guerre civile algérienne dans les années 80-90, il est l'un des principaux responsables de la lutte contre l'AIS puis le GIA, en particulier en Oranie.